Le lin (Linum) est une plante fibreuse et oléagineuse de la famille des Linaceae originaire du Moyen-Orient. C’est un genre d’environ 180 espèces qui pousse dans diverses régions tempérées et subtropicales du monde. La plus grande diversité des espèces de lin se trouve dans le bassin méditerranéen. Son habitat préféré comprend des zones ensoleillées, rocailleuses, des falaises et fruticées chaudes. La Pologne abrite naturellement six espèces, mais plus de variétés sont cultivées, la plus importante étant le Lin Cultivé dont on fait le commerce de la fibre. Parmi les espèces dites décoratives, la plus importante est le Lin à Grandes Fleurs.

Le lin est une plante herbacée (annuelle ou vivace) mesurant de 0,5 à 1,5 m de hauteur. Il est facile à reconnaître à la forme de ses feuilles, qui sont typiquement lisses, et à ses tiges cylindriques et ramifiées vers le haut. Le calice de la fleur est composé de trois parties avec des bords blancs. La corolle est divisée en cinq pétales. La nuance de bleu inhabituelle de la fleur est une caractéristique distinctive du lin, même si des variétés blanches et jaunes existent aussi. Le fruit du lin, qui est utilisé en médecine populaire traditionnelle, est ovoïde, brun-rouge, avec des stries jaunes, et il est couvert d’une substance huileuse.

Pourquoi le lin est une plante remarquable :

– Les éléments que l’on peut extraire du lin cultivé sont la fibre, l’huile, les anas (parties ligneuses du lin) et lesgraines (pour différentes utilisations, y compris l’alimentation des animaux). Les graines de lin sont utilisées aussi bien par l’industrie pharmaceutique que la médecine populaire traditionnelle.

– C’est une source d’huile diététique précieuse, mais aussi d’huile industrielle. Les graines de lin contiennent 35 % d’huile, 20 % de protéines, des enzymes et des acides glycosidiques comme l’acide oléique et l’acide stéarique.

– C’est une plante médicinale. L’huile de lin a un effet couche de protection pour les muqueuses du tube digestif. Elle est utilisée en interne contre les gastrites, inflations intestinales, cystites et urétrites. Elle est utilisée en externe contre les inflammations de peau, les irritations et l’eczéma.

– C’est aussi une plante décorative.

Différentes étapes du procédé de production traditionnel du lin:

– récolte
– séchage
– égrenage et battage
– rouissage (trempage)
– teillage ou séparation des fibres courtes
– tri des fibres
– peignage
– filature
– tissage

Le lin est connu et cultivé sur tous les continents. Malgré la valeur extraordinaire de la plante pour son utilisation pratique, l’aire de culture du lin en Europe et en Pologne diminue régulièrement. Les produits du lin sont évincés par des produits de substitution modernes. Pourtant la philosophie de NATURLEN reste la même – nous souhaitons rétablir le lin et ses bienfaits auprès des polonais et au delà. Nous faisons confiance à la nature et à sa force !

Le lin était déjà cultivé 6 000 ans avant J-C. Comme le blé, les lentilles, l’orge et les pois, il est originaire du Moyen Orient (plus précisément deNahalNemar ou Jéricho). Le lin a été domestiqué à l’origine sur les terres de la Syrie d’aujourd’hui, au nord de la zone agricole des anciennes régions de la mer Méditerranée et sur les terres du sud de l’Iran. Le lin s’est par la suite répandu en Afrique et en Europe. En Égypte, il était cultivé sur les rives du Nil, et en Europe, il est apparu durant le néolithique dans la région du Danemark d’aujourd’hui. Les premiers documents confirmant la culture du lin sont des dessins et des toiles de l’Égypteancienne. Les tissus des dynasties égyptiennes étaient en lin tissé. À ce jour, les toiles découvertes dans la fameuse tombe de l’architecte Kha et sa femme Merit ont été préservées et sont exposées dans le Musée Égyptologique de Turin. La culture, la récolte et la filature du lin, sont très bien décrites par les peintures funéraires de l’Égypte ancienne. Il y a 2 000 ans en Palestine, le lin était utilisé dans la fabrication de robes de cérémonie des prêtres juifs et jouait un rôle dans les rituels funéraires. La graine de lin était utilisée (et est encore utilisée aujourd’hui) à des fins alimentaires et médicales. Elle est encore utilisée en Éthiopie pour faire le pain du voyageur. Le célèbre linceul de Turin est tissé avec du lin.

La graine de lin et la farine de lin ont été longtemps utilisées comme agents émollients et anti-inflammatoires, pourtant les propriétés médicinales évidentes de cette plante sont aujourd’hui oubliées. Le lin est aussi utilisé comme agent de séchage à l’huile grâce à ses propriétés siccatives. Ce serait aussi le plus vieux solvant pour vernis (un ingrédient du minium) et un antirouille.

Le lin était une des cultures de base dans toute la Pologne et la vieille République. Pendant la Seconde République, la culture du lin était une des priorités économiques de la Pologne et était donc encouragée par le gouvernement polonais. À cette époque, le lin était traité comme un élément d’économie politique destiné à renforcer l’indépendance économique du pays. La culture du lin était dirigée par des patrons puissants, dont le généralŻeligowski. Après la Deuxième Guerre Mondiale, malgré une période de prospérité et de promotion du lin (de la marque “PolishFlax”) durant la République Populaire de Pologne, la tradition et la technologie de la culture du lin s’est graduellement dissipée, pour quasiment disparaître pendant la Troisième République de Pologne.

Beaucoup de recherches sur les bienfaits et les applications bénéfiques du lin sont menées par les instituts nationaux (L’Institut des Fibres Naturelles de Poznań) et internationaux, confirmant les propriétés et les effets bénéfiques de cette matière première. Un des précurseurs dans l’utilisation du lin et du fil à base de lin dans les pansements médicaux est le Professeur Jan Szopa-Skórkowski de l’Université de Wrocław, qui a mené des recherches sur les applications potentielles du lin basées sur les modèles génétiques du lin génétiquement modifié.

L’équipe de NATURLEN s’efforce de rétablir les utilisations industrielles du lin. Le patrimoine précieux de la culture du lin en Pologne attend des pionniers et des vulgarisateurs pour faire la lumière sur les propriétés surprenantes de cette plante qui n’ont pas encore été totalement révélées. Nous rêvons d’un jour où les champs de Pologne fleuriront à nouveau avec le bleu du lin !

Le lin est un tissu prisé sur le marché –il est connu pour sa douceur, son éclat soyeux, sa durabilité, sa polyvalence et son apparence naturelle. La fibre de lin est résistante à l’usure et à l’étirement. Le lin devient plus solide après chaque lavage et encore plus joli. Le lin est agréable au toucher, possède des propriétés de sorption élevée et il est parfaitement hygroscopique. Les fibres de lin sont différentes des matières concurrentes de part leur haute capacité d’absorption – même après absorption de 1/5ème de leur propre masse, les fibres de lin ne donnent pas de sensation d’humidité. Ce sont précisément les qualités qui rendent les pansements NATURLEN si uniques. Comme additif, le lin a un effet bénéfique sur les qualités du tissu dans lequel il est présent. Ses propriétés antibactériennes font aussi du lin un tissu remarquable. Il est également antistatique, n’irrite pas la peau et ne déclenche pas de réactions allergiques, tout en favorisant un microclimat idéal pour la peau. Que dire de plus, le pourcentage de lignine dans les fibres de lin absorbe de manière excellente les rayons UV.

Enfin, et surtout, le lin est naturel, écologique, renouvelable, entièrement biodégradable et sans déchets.

Chez NATURLEN, nous traitons le lin comme un trésor national qui a pratiquement été oublié. Redécouvrez le pouvoir de la nature, entourez-vous de lin et laissez-le vous soigner !

Les pansements naturels NATURLEN sont enfin à votre disposition !